3b5f Comprendre le troisième sexe – Perle Escorte Trans

Comprendre le troisième sexe

Comme déjà précisé dans la préface de ce livre, nous ne parlerons ici que de la transgenrité MTF, les femmes ayant conservées un sexe d’homme.

Nous considérerons les trans post-op, comme des femmes à 100%. Donc hors sujet ici.

Nous nous attacherons aux transgenres, celles-ci ayant un physique de femme, mais ont volontairement conservé un sexe masculin. Le troisième sexe.

 

Si vous avez lu attentivement le glossaire du chapitre précédent (sinon empressez vous de le faire !), vous avez déjà compris que rencontrer ces personnes avec lesquelles vous rêvez d’avoir un rapport intime, n’est pas forcement aussi simple que cela parait au premier abord.

Si vous voulez rentrer en contact avec ce type de partenaire sexuel, vous allez devoir bien saisir l’ensemble de la dynamique, afin de bien comprendre votre nouveau partenaire. Une bonne compréhension de l’autre, est la clef d’une séduction réussie et du succès de votre rencontre.

 

Dans nos sociétés, l’attribut sexuel fait l’identité sociale.

Pour exprimer cette phrase plus simplement : si on a un pénis, on est un garçon, si on a un vagin on est une fille.  Et dans la suite logique : si on est un garçon on doit se comporter comme un garçon (virilité, voiture…), si on est une fille, on doit se comporter comme une fille (émotivité, shopping…).

Pour caricaturer gentiment : si on a un pénis, on doit être viril. Si on a des seins, on doit être émotive.

 

Imaginons maintenant une personne née avec un pénis, mais qui se comporte comme une fille.

Vous venez de comprendre ce qu’on appelle le plus souvent la “transidentité”.

 

Ce sentiment de ne pas être né dans le “bon”corps est évidemment très perturbant pour les personnes qui le vivent. Et peut être aussi gênant pour l’entourage. En particulier durant l’enfance et l’adolescence.

La seule bonne solution est d’assumer cette situation. L’acceptation de ce conflit conduit à une transformation de son apparence plus ou moins importante selon chacun : travestissement, chirurgie esthétique, traitement hormonale…

 

Il y a ceux qui refusent cette adversité, renonçant à toute transidentité, et restant homme malgré tout….

Il y a ceux qui décident de devenir femme, et choisissent d’adopter une identité sexuelle conforme à leur nouvelle identité sociale, selon les codes que la société impose.

Enfin, il y a ceux qui décident d’adopter une nouvelle identité sociale conforme à leur réalité sociale, tout en  conservant volontairement leurs attributs sexuels masculins. C’est à ce moment qu’on peut parler de transgenre. C’est à dire séparation entre identité sociale (ou genre) et identité sexuelle. C’est – juste – à ce moment, que nous pouvons parler de troisième sexe.

 

C’est ce dernier groupe de trans qui correspond aux profils  que vous cherchez à rencontrer. Mais il est possible que vous rencontriez des transgenres ayant une sexualité exclusivement avec des femmes. Bref, nous ne sommes pas encore au bout de nos peines. La seule solution pour vous : toujours mieux comprendre, pour mieux séduire.

 

Ce qui doit être bien compris et acquis dans ce chapitre, c’est l’importance de l’identité sociale pour ces personnes du troisième sexe. Leur identité sociale est féminine. Sans aucun doute. En clair, vous devrez vous adresser à elles comme à des femmes, à part entière. C’est un point capital dans votre approche. Vous ne devez jamais penser qu’elles sont, ou ont été des hommes. D’ailleurs, il est très probable que vous même, ne souhaitez pas voir ces transgenres, en hommes métamorphosés.

 

Ces femmes du troisième sexe ont investi beaucoup de temps et très souvent beaucoup d’argent pour avoir un physique féminin sans faille. Elles ont dû rectifier leurs manières acquises pendant leur éducation de garçon. Leur façon de marcher par exemple, leur attitude en général. Modifier le timbre de leur voix par un long entraînement hebdomadaire. Elles ont dû s’épiler fréquemment avant, éventuellement suivre un traitement définitif au laser, très onéreux. Elles ont peut-être eu recours, plusieurs fois, à la chirurgie esthétique. Elles ont sûrement subi un traitement hormonale, traitement qui est à vie. La cohérence de leur physique, avec leur genre féminin, a occupé leur esprit de façon dévorante pendant de nombreuses années, ne vivant plus que dans le but de rectifier cette erreur de naissance. La transformation en elle même prend en moyenne au moins cinq années, et ruine toutes  économies.

 

A la vue de ces longs sacrifices, vous comprenez maintenant à quel point ses femmes transgenres, même en ayant gardé un sexe masculin, désirent être considérées en tant que femme à part entière.

Ce serait catastrophique pour le déroulement de votre rencontre, de commettre une maladresse à ce sujet. Il convient de conserver pour l’intimité, quand elle est consolidée, les mots trans ou troisième sexe. Dans l’idéal, laissez-la aborder elle-même le sujet et écoutez la.

 

En synthèse, que retenir au minimum de

“Comprendre le troisième sexe”

 

  1. Les femmes ayant conservées leur pénis, et qui ne souhaitent pas le transformer en vagin, sont des transgenres. C’est le troisième sexe.


Les transsexuelles qui ont conservés leur pénis, mais qui sont en cours de le modifier (ou simplement le souhaitent) en sexe féminin par une opération médicale, ne font pas partie du troisième sexe. On parle de transsexuelles pré-op. Elles ne font pas partis des éventuels partenaires des translovers.

 

  1. Ces femmes du troisième sexe, ont avant tout changé de genre social, et ont modifié leur apparence pour être reconnu dans cette nouvelle identité de femme. Sans pour autant modifier leur identité sexuelle.

 

  1. Vous devez, dans un premier temps, les considérer comme femme à part entière (bien que certaines revendiquent être trans avant tout).
d90
0